Gagner une offre d’achat multiple à Sainte-Adèle

La situation d'offre d'achat multiple devient de plus en plus courante pour les acheteurs à la recherche de maison unifamiliale. Les secteurs de Sainte-Adèle et des Laurentides en général ne font pas exception. Le marché obéit à la loi de l'offre et de la demande, ce qui nous fait observer des propriétés qui se vendent très rapidement et des prix variant considérablement à la hausse. Comment allez-vous donc vous démarquer face à une situation d'offres d'achat multiples ? Voici nos conseils de courtiers immobiliers.

Rappel sur la Loi du courtage immobilier   

Les courtiers immobiliers du Québec sont encadrés par la Loi sur le courtage immobilier, et donc par un règlement précis. Toute opération de courtage doit répondre à des règles précises en termes de déontologie et de publicité. Le courtier immobilier est tenu de conseiller son client en faisant preuve d'un maximum d'intégrité. Il lui est interdit de favoriser ses intérêts personnels plutôt que ceux de son client.

L'une de ses règles exige que le courtier immobilier présente toutes les promesses d'achat au vendeur de manière transparente et équitable. Il doit également s'assurer de la confidentialité des promesses d'achat de chaque acheteur potentiel. Ainsi, ces derniers peuvent connaître le nombre d'offres d'achat, mais pas les contenus de celles-ci.

Il est ainsi recommandé de faire votre meilleure offre dès le départ. Vous pouvez également compter sur votre courtier immobilier pour vous conseiller dans la meilleure manière de présenter votre promesse d'achat.

Nos conseils pour optimiser votre offre d'achat   

Sachez que le vendeur a le choix de fixer ses propres critères décisionnels. En d'autres termes, il n'est pas tenu d'accepter une offre, même la plus élevée. Dans tous les cas, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en appliquant ces conseils :

1. Proposez d'emblée votre prix maximal  

Sans doute l'élément le plus déterminant de votre offre, le montant de la promesse d'achat devra être le maximum que vous être prêt à payer. La négociation à la baisse n'est pas envisageable, car proposer le prix demandé pourra même être insuffisant. En fonction de votre budget, du marché et des recommandations d'un courtier immobilier, vous serez en mesure de déterminer le prix adéquat.

2. Optimisez vos conditions d'achat  

Dans la majorité des cas, le vendeur veut régler la transaction rapidement. Voilà pourquoi il est important de présenter des conditions souples et attrayantes, comme par exemple une date d'achat proche, ou encore un délai d'occupation court. Vous pouvez également démontrer votre sérieux à l'aide d'une préapprobation hypothécaire. N'hésitez pas à demander conseil à votre courtier immobilier pour connaître les éléments qui facilitent le processus d'achat. Ces facteurs viendront faire pencher la balance en votre faveur auprès du vendeur.

3. Pensez au facteur émotionnel  

Les critères des vendeurs peuvent être subjectifs. Ceux accordant une grande valeur sentimentale à la maison prêteront une attention particulière au facteur émotionnel. Ils favoriseront ainsi les acheteurs qui leur inspire le plus confiance à travers leurs projets de vie dans la résidence. Pensez par exemple à joindre une lettre de présentation afin que le vendeur en sache davantage sur vous et vos projets pour la maison. N'hésitez pas à y mentionner vos coups de cœur durant les visites pour renforcer le côté personnel de votre offre.

Ces détails peuvent sembler futiles aux premiers abords, mais peuvent très certainement faire la différence pour des offres d'achat à proposition égale.

En conclusion  

Se retrouver dans une situation d'offres d'achat multiples n'est pas toujours facile. Vous devez trouver rapidement un compromis entre votre budget et vos critères de sélection, ce qui peut être frustrant. Voilà pourquoi l'accompagnement d'un courtier immobilier reste idéal dans vos démarches. Nous sommes à votre écoute pour vous aider à formuler la meilleure offre selon vos besoins et vos moyens. Soyez assurés de n'avoir aucun regret, que vous ayez conclu ou non l'achat de la résidence.

01 Jul 2022 | Par Stéfany et Charles